.

.


Définition

      Revenir au sommaire

Un diagramme de cas d'utilisation est un digramme qui schématise les différentes interactions entre le système que nous modélisons et les acteurs qui entrent en compte dans ce système. Une manière très simple d'expliquer le fonctionnement d'un diagramme de cas d'utilisation est de prendre l'exemple suivant :

  • Un commerçant commande des produits pour les vendre à un client.
  • Un commerçant vends des produits à ses clients.
  • Un client achète un produit.

Nous pouvons représenter cet exemple via ce diagramme :
Les cercles représentent des actions, les bonhommes représentent des actions et les traits associent un acteur avec une action.


On peut définir des acteurs qui ont les mêmes propriétés que d'autre acteurs, cela s'apelle l'héritage. L'acteur à la base de la flèche "hérite" des propriétés de l'acteur pointé, c'est à dire que l'acteur obtient toutes les propriétés de l'acteur qu'il pointe. Par exemple un super-administrateur est un administrateurs avec des droits plus élevés.


On peut définir des actions obligatoires dans un diagramme de cas d'utilisation. Par exemple, un critique gastronomique qui veut noter son repas doit être aller manger un repas dans un restaurant ET de l'avoir payé. On représente cette obligation par une flèche en pointillé avec écris « include ».


On peut définir des actions optionelles dans un diagramme de cas d'utilisation. Par exemple, un critique gastronomique qui veut payer son repas peut payer en liquide ou avec sa carte bleue. On représente cette obligation par une flèche en pointillé avec écris          « include ».

Le Diagramme de cas d'utilisation associé au projet de la galerie d'art

      Revenir au sommaire

Les consignes associées au projet de la galerie d'art étaient les suivantes :

  1. Nous voulons informatiser une galerie d'art, par laquelle nous souhaitons vendre des oeuvres d'arts à des clients). Les paiements doivent être sécurisés en utilisant le système de paiement externe “chaimoinscheir”.
  2. Les oeuvres et les artistes sont gérés par les administrateurs via des interfaces adaptées.
  3. Un internaute doit pouvoir s'inscrire sur le site pour devenir client. Deux clients différents ne peuvent pas avoir la même adresse email.
  4. Un internaute peut naviguer sur le site : retrouver un artiste par son nom, visualiser les oeuvres par artiste ou par catégorie).
  5. Les clients peuvent voter pour les oeuvres ou les artistes qu'ils préfèrent.
  6. Une fois par jour, un super-administrateur déclenche une opération de sauvegarde de la galerie.
  7. L'identification des clients fait partie du système de la galerie.
  8. Un client peut téléphoner à la secrétaire pour demander l'édition d'une facture consécutive à une vente passée.
  9. Les auteurs qui le souhaitent peuvent mettre à jour leur propre page les décrivant.

La première étape a été de repérer les différents acteurs du projet (voir image ci-contre) la seconde étape a été de trouver chaque action qui correspond à un ou plusieurs acteurs. Enfin, vous avons chercher si des actions necessitaient de d'abbord faire une ou des actions particulières avant d'effectuer cette dernière.


Les acteurs sont symbolisés par des bonhomes et les acteurs externes du système sont symbolisés par des bonhommes encadrés. En général, les acteurs sont positionnés à gauche et les acteurs externes sont positionés à droite.
Cela nous permet au final d'obtenir un diagramme de cas d'utilisation comme celui-ci :


Le Diagramme de cas d'utilisation associé au projet du garage

      Revenir au sommaire

Les consignes associées au projet du garage étaient les suivantes :

  1. Pour faire réparer son véhicule, un client doit prendre rendez-vous à l’avance avec une secrétaire du garage qui enregistre le rendez-vous dans le SI . La connexion à un catalogue des modèles de voitures permet de compléter automatiquement certaines informations.
  2. Le chef d’atelier consulte chaque matin la liste des rendez-vous de la journée.
  3. Le jour convenu, le client présente sa voiture à la réception du garage. La secrétaire vérifie que le RDV est bien planifié.
  4. Le client précise à la secrétaire les révisions et réparations à faire. Elle les note sur une fiche suiveuse informatisée, qu'elle imprime et fait signer au client avant de lui en remettre une copie.
  5. La secrétaire affecte à la voiture une puce dédiée, qui est posée sur le tableau de bord et qui permet d'identifier la voiture automatiquement. On considère que la puce qui est adaptée à notre garage et que nous programmons fait partie de notre système.
  6. Les mécaniciens peuvent consulter toutes les fiches suiveuses.
  7. Les mécaniciens peuvent également consulter les travaux précédents réalisés sur la voiture si elle a déjà été réparée par le garage.
  8. Au début et à la fin de chaque réparation, le mécanicien complète la fiche suiveuse en précisant la réparation réalisée sur le véhicule, ce qui permet de calculer le temps maximal passé sur les réparations. Pour saisir le début et la fin d'une réparation, le mécanicien peut utiliser un boitier spécialisé (fourni par la société “TrustMyMechanic”) auquel il présente son badge et la puce associée à la voiture. Si c'est la première fois, le système considère qu'il s'agit du début de la réparation, sinon la fin. Dans ce cas, le premier cas, le mécanicien sélectionne le ou les types de réparation. Dans le 2nd cas (la fin de réparation) il peut ajouter un message parmi une liste de messages prédéfinis ou noter un message plus détaillée. Le même cycle peut être réalisé plusieurs fois sur la même voiture : Jean commence la voiture #001 pour une durite, signale la fin 15min plus tard avec un message “A surveiller”. Il commence la vidange de la même voiture quelques minutes plus tard.
  9. La secrétaire utilise le SI pour préparer les factures.
  10. Quand le client se présente pour retirer le véhicule, la secrétaire lui remet la facture et encaisse le paiement. Pour cela, un accord avec la Banque a été passé qui permet d'utiliser un service externe de paiement.
  11. Un client peut à tout moment savoir où en est la réparation de sa voiture (Site web) : en cours de réparation, réparations faîtes, factures prêtes, …

La première étape a été de repérer les différents acteurs du projet (voir image ci-contre) la seconde étape a été de trouver chaque action qui correspond à un ou plusieurs acteurs. Enfin, vous avons chercher si des actions necessitaient de d'abbord faire une ou des actions particulières avant d'effectuer cette dernière.


Les acteurs sont symbolisés par des bonhomes et les acteurs externes du système sont symbolisés par des bonhommes encadrés. En général, les acteurs sont positionnés à gauche et les acteurs externes sont positionés à droite.
Cela nous permet au final d'obtenir un diagramme de cas d'utilisation comme celui-ci :